AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
    À imprimer (Acrobat)

VTT Gino

Dimanche 12 novembre 2017

par Gérard
https://www.abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/2017_vtt_gino.html

Hier il a beaucoup plu et à 7h30 s’il ne pleut pas il y a un risque de pluie jusque dans la matinée.

Enfin c’est décidé on y va, ne serait-ce que pour voir les copains du club de Flins.

Peu de voiture sur le parking et à l’accueil on a le temps de bavarder, les participants ne sont pas nombreux.

Le départ en sous-bois se passe bien, avec les feuilles l’adhérence est bonne, ça roule bien mais pas trop vite car l’endroit est vallonné.

VTT Gino
VTT Gino
VTT Gino

À la sortie des bois, à la lisière du plateau des Alluets il se met à pleuvoir, avec un bon grain qui ne va pas durer mais il sera suffisant pour mouiller mes lunettes et me brouiller la vue. Je suis obligé de ralentir dans les descentes pour mieux voir où placer les roues de mon vélo, les feuilles mortes cachent les cailloux et les trous, il faut être prudent.

Au milieu des terres agricoles bien grasses l’eau ne s’infiltre plus dans le sol et les flaques sont nombreuses. Parfois évitable, mais souvent il faut choisir entre celle de droite ou celle de gauche.

Nous arrivons au ravitaillement bien crottés. Je profite d’un papier essuie-tout que me tend un contrôleur pour nettoyer mes lunettes, comme la pluie a cessé je serai plus à l’aise pour le retour avec des lunettes propres.

VTT Gino
VTT Gino

La fin de parcours est essentiellement en sous-bois et c’est plus facile que sur les chemins agricoles plutôt glissants, mais il faut tout de même être attentif à l’état du terrain.

A l’arrivée les tuyaux pour laver les vélos sont bien utiles, il n’est pas question de mettre dans la voiture des vélos aussi sales.

Le bilan pour les organisateurs est décevant avec 122 participants dont 2 Abeilles.

En 2018 le rendez-vous est proposé en juin, le jour du brevet randonneur de 600 km organisé par le même club de Flins.

Gérard


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"