AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
    À imprimer (Acrobat)

La Membrolle

Ou

La Touraine à deux (1er et 2 juillet 2017)

par Gérard
https://www.abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/2017_la_membrolle.html

En arrivant nous apprenons que c’est la seizième édition mais pour nous ce n'est que la quatrième participation depuis 2009.

Carte des participants
Carte des participants

Comme pour les deux précédentes éditions le camping est ouvert spécialement pour nous mais il faudra se contenter d'eau froide. Dommage car après la canicule et des températures record il fait bien frais et humide pour la saison.

Qu'importe, Marlène, Jean-Jacques et leurs complices sont à l’accueil et les 61 tandems inscrits sont bien là.

Ce matin il était proposé une visite guidée de Tours mais en arrivant à 11h00 nous avons juste le temps de monter la tente et de nous y abriter pour le déjeuner.

Enfin nous avons aussi le temps de bavarder avec les copains, de regarder les nouveaux tandems et surtout de découvrir la variété de motorisation qui assiste les équipages voulant suivre le groupe sans s’épuiser. Il y a notamment Gérard qui explique fièrement le principe de sa nouvelle roue avant « Made in France ».

A 14h30 tout le monde est prêt pour la traditionnelle sortie en direction des caves de Vouvray, avec un tel programme il n’y a pas de retardataire.

La grange du Meslay
Aperçu de la Grange de Meslay

Le parcours passe à proximité de la Grange de Meslay, monument historique du XIIIème siècle. Nous faisons le détour pour voir cette grange mais en ce moment l’accès n’est pas possible à cause des fêtes musicales en Touraine. Nous l’apercevrons juste à travers les planches disjointes de la porte.

Nous roulons un peu plus vite pour rattraper le groupe qui est très étiré. A l’approche de la cave il y a un gué à franchir, mais la plupart des tandems utilisent la passerelle pour les piétons. C’est vrai que les pavés au fond du gué doivent être glissants. Enfin une photographe semble nous attendre alors pas d’hésitation on passe le gué, sans finir les fesses dans l’eau. Espérons que la photo soit réussie, on ne fera pas l’exercice tous les jours.

La cave est bien pleine, la dégustation a du succès, de même que le ravitaillement avec rillettes de Tours et pâté. Bien sûr la dégustation des produits de la cave se fait avec modération, il faut ramener les tandems au camping !

Voilà qu’au moment de quitter cet endroit fort agréable une averse vient nous rafraichir et nous accompagnera sur les premiers kilomètres du retour, mais nous sècherons un peu avant d’arriver au camping où sans surprise il n’y a pas la queue aux douches, on ne s’attarde pas sous l’eau froide.

Le feu du barbecue est plus actif que la pluie et les cochons de lait rôtissent doucement.

Au moment du pot d’accueil Vincent nous présente Anne, la nouvelle présidente de l’ACT et il lui remet le symbole de la fonction ainsi qu’un tee shirt qui rappelle que : « la chef n’a jamais tort ou a toujours raison ».

La pluie cesse et nous pouvons partager ce moment d’amitié puis le dîner sans nous mouiller.

Marlène veille sur le buffet et le service se déroule dans l’ordre. Les tandemistes ont beaucoup de choses à se raconter et il est difficile de se comprendre dans le brouhaha.

Comme il fait frais la soirée ne va pas s’éterniser, chacun ira rapidement se mettre sous la couette ou dans le duvet.

Arrêt au château de Champchevrier
Arrêt au château de Champchevrier

Au réveil il fait encore plus frais. Le thermomètre annonce 10°C, c’est peu pour un 2 juillet ! Nous allons pouvoir porter le maillot à manches longues de l’ACT que nous avons acheté hier soir.

Pas de pluie prévue aujourd’hui, mais le ciel gris nous fait douter. L’arrêt casse croute devant le château de Champchevrier marque une pause en milieu de matinée. Le château maintien la tradition de la chasse à courre, avec un chenil important, mais on n’entendra pas un aboiement à notre passage. Ce matin la fraicheur fait que le café a plus de succès que le vin blanc.

Le parcours du jour est très plat, nous allons régulièrement rouler à proximité de la Loire que nous traverserons à Langeais où le groupe prend le temps d’un arrêt touristique au château, imposante forteresse avec de hautes murailles lisses.

L’animation du jour se trouve quelques kilomètres plus loin, à Rivarennes où l’on s’arrête visiter une production de poires tapées installée dans des galeries troglodytiques.

Nous avons affaire à des personnes qui sont fières de leur travail et nous invitent à découvrir le procédé d’élaboration du produit et nous racontent l’historique. A l’époque des grands voiliers les marins consomment ces poires pour éviter le scorbut qui menace les navigateurs en manque de vitamine C. L’accueil est très sympathique et nous trouvons des tables pour pique-niquer dans le jardin ou pour les frileux dans une salle taillée dans la falaise.

Au revoirNous repartons les sacoches allégées de déjeuner mais remplies de poires tapées et de produits dérivés. Le retour sera facile avec un fort vent dans le dos et avec le soleil qui nous réchauffe enfin.

Avant de nous quitter il est prévu le verre de l’amitié mais c’est surtout l’occasion de remercier Marlène et Jean-Jacques pour toutes ces rencontres et ces organisations préparées avec l’envie de nous faire plaisir. La visite de cave le samedi est une tradition facile à organiser, mais le repas du soir pour plus de 100 personnes représente un gros travail et puis le dimanche il y a toujours eu la visite d’un lieu touristique ou d’une activité que nous découvrons avec surprise.

Il devient difficile d’organiser cet accueil, les organisateurs et leurs complices sont fatigués donc nous assistons à la dernière clôture de cette concentration historique dont la réputation nous était connue bien avant que nous devenions des tandemistes.

Merci pour ces rencontres riches de souvenirs, notamment celui de l’accueil qui nous a été fait pour notre première participation à une organisation de l’ACT et rendez-vous à l’occasion d’autres organisations de l’ACT.

La Membrolle sur Choisille

Gérard


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"