AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
    À imprimer (PDF)

BRM 600 Mours

13 et 14 juin 2015

par Gérard Grèze
http://abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/2015_brm_600_mours.html

Départ à 6h00, pour environ soixante participants, dont deux Abeilles, Thierry et moi-même.

Encore une fois les prévisions météo sont plutôt bonnes : vent défavorable au départ pour être beaucoup mieux quand on rejoindra le bord de mer, à partir du Tréport, au kilomètre 199. Soleil et une bonne chaleur annoncés.

Ça part assez vite mais tout le monde réussira à éviter un hérisson qui traverse la route. Un groupe d'une vingtaine de randonneurs se constitue, chacun cherchant à profiter de l'abri offert par ceux de devant.

Les Andelys, premier contrôle, on évoque notre nuit réservée en chambre d'hôte et Jean-Claude annonce que l'établissement fait aussi gîte mais n'ouvrira que s'il y a au mois 4 personnes. Il y a finalement assez de candidats pour qu'on appelle afin de réserver. On aura donc un groupe de 11 au même hébergement.

Au Tréport il fait chaud, le soleil est éclatant et la crème solaire doit être renouvelée.

le_treport
La sortie du port, du Tréport

À l'approche de Saint-Valéry la route devient plate et on roule facilement, surtout que le vent favorable est bien plus fort que prévu. Un contrôle secret nous arrête mais le ravitaillement qui va avec est bien agréable.

baie_de_somme
Thierry sur la piste cyclable à l'approche de la baie de Somme
controle_secret
Le contrôle secret

Après Boulogne la route vers Calais nous offre de beaux panoramas sur la côte, mais il faut gravir les falaises pour mériter ces points de vue, notamment sur le Cap Blanc Nez. Je me souvenais bien de la descente sur Calais, mais j'avais oublié combien ça montait avant !

cote_d_opale
La côte d'Opale et le Cap Blanc-Nez
coucher-de_soleil
Coucher de soleil sur la campagne près de la ferme du Grand Air

Plus que quelques kilomètres avant d'arriver à la chambre d'hôte de la Ferme du Grand Air, mais il faut encore monter au sommet d'une belle colline. On sera récompensés par un beau coucher de soleil sur la campagne.

L'accueil est très sympathique et après une bonne douche et un dîner généreusement servi on décidera de profiter davantage du lit.

Finalement réveil à 5h15 et départ à 6h15. Il fait jour et nous n'aurons pas besoin de l'éclairage.

Il fait doux et on retire rapidement les vestes. Voici bientôt Montreuil sur Mer, nous gravissons la colline pour le plaisir de traverser la ville et son centre joliment pavé.

À Auxi-le-Château la boulangère nous dit que ceux qui sont passés ce matin n'avaient pas l'air bien frais. Ayant bien dormi nous avons meilleure mine.

auxi_le_chateau
Auxi-le-Château, l'Hôtel de Ville et l'église sous un ciel nuageux

Nous arrivons à Amiens en fin de matinée et nous tardons à trouver un endroit pouvant nous fournir le tampon pour le contrôle et le ravitaillement pour avoir l'énergie nécessaire à la poursuite du brevet. Nous trouverons une supérette à côté d'un kebab, suffisant pour nourrir tout le monde, même si le kebab ne semble pas la meilleure gastronomie pour faire du sport.

À Beauvais la terrasse d'un café est bien accueillante, il fait chaud et l'arrêt se prolongera. Plus que 45 Kilomètres et à l'arrivée à Mours c'est la qualification pour le Paris-Brest-Paris.

Il n'y a plus qu'à s'inscrire et poursuivre la préparation pour être fin prêt le dimanche 16 août.

Gérard Grèze


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"