AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
Album photosFilm  À imprimer (Acrobat)

Week-end à LORRIS

29, 30, 31 octobre et 1er novembre 2011

par Edwige Briand, Catherine Laoué, Robert Chedevergne et Thomas Richert
http://abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/we_lorris.html

Samedi 29 octobre

Groupe vélo de route

Les retrouvailles se font vers 10 h au gîte des potes, nous sommes 26 soit 22 au gîte et 4 en extérieur.

Juste le temps de descendre bagages et vélo. S'agissant d'un WEEK END à la carte les groupes se forment et pour ce premier jour, c'est le groupe des marcheurs qui sera le plus fourni.

Le groupe de vététistes restera le plus homogène pendant tout le WE.

Le groupe des rouleurs est aujourd'hui composé des 2 tandems et de 3 vélos.

La première étape sera la vieille halle de LORRIS dont l'origine remonte au XII siècle, reconstruite en 1452 et restauré en 1992 dans cette halle se trouve l'office du tourisme qui renferme notamment un musée d'horloges et de réveils restaurés...

Les 3 groupes se retrouvent à la mairie pour visiter la salle principale avec sa cheminée géante et ses tableaux. Et l'église ensuite...

Les 3 groupes se séparent de nouveau, et nous continuons notre parcours suivant les propositions d'Henri et Chantal

Nous retrouvons les vététistes près du canal d'ORLEANS pour le pique-nique, nous nous séparons après le petit café, nous continuons nos tours et détours autour de LORRIS.

Nous nous retrouvons tous le soir autour d'un repas préparé avec soin par le maitre cuistot ...

Edwige Briand

Groupe VTT

C'est mon premier Week-end de plusieurs jours avec " l'Abeille-Cyclotourisme ". Je me pose encore plein de questions mais finis par conclure : "et puis on verra bien !".

Il est 7h30 place BESCHE. Sur le trottoir avec mon VTT et mon sac de voyage j'attends Robert qui a gentiment accepté de partager la route pour nous rendre à LORRIS. Tiens, un vélo sur une voiture. Mais ce sont les COURMONT avec leur tandem sur le toit ! Ils ne me voient pas, je présume qu'ils ne sont pas encore tout à fait réveillés eux non plus !

Robert arrive. Je le reconnais au VTT fixé sur le porte-vélo de hayon. On y fixe également le miens et nous voilà partis vers le sud pour environ 150 km de route. Jusqu'à la petite ville de LORRIS nous trouvons notre chemin sans encombre. C'est après que çà se gâte ! C'est pourtant facile : " Gîte des potes : longitude 2.32.45 E latitude 47.53.23 N ". Et pour ceux qui n'ont pas de GPS ??? Bien sûr nous irons un peu trop loin, jusqu'à La Cour-Marigny. Comme nous sommes 2 hommes, nous ne nous engueulons pas (pardon mesdames). Il paraît que dans d'autres voitures qui cherchaient également leur route au même moment, l'ambiance était tout autre (mais il ne faut  jamais croire les " on dit ").

A notre arrivée au gîte, vers un peu plus de 10h, nous sommes accueillis par Gérard avec un " vite - vite, installez vos affaires, départ à 10h30 ". Mais un homme, çà met combien de temps à se préparer, mesdames ?

Nous sommes dans une chambre de 5. Chacun choisit son lit, son coin de rangement et revêt son apparat de lumière jaune et vert" abeille-cyclotourisme ". Robert et moi sommes prêts sur nos VTT ... en avance.

Il est 10h30. Finalement nous sommes 5 vététistes : Claudine, Gérard, Didier, Robert et moi. Nous partons à travers champs pour rejoindre 2 km plus loin la ville de LORRIS. Nous commençons par y visiter l'église Notre Dame qui date du 12e siècle et contient l'une des plus vieilles orgues d'Europe, le plus vieux instrument en fonction de France (1501). Puis nous retrouvons marcheurs et vélos de route pour visiter la halle du 12e siècle ainsi que la mairie.

lorris_30
lorris_31
lorris_32

Nous reprenons la route et cherchons un chemin de traverse pour rejoindre le canal d'Orléans jusqu'au moment où notre regard croise un homme fortement appuyé sur la grille de sa ferme et sa femme faisant la moue sur le pas de porte. " Vous allez où là, c'est privé ici et c'est marqué à l'entrée. Par là-bas aussi c'est privé, alors rebroussez chemin ICI ". Le chemin initialement prévu sera donc contourné ! C'est ensuite sans problème que nous rejoignons l'écluse de GRIGNON pour notre pique-nique. A peine arrivés nous sommes rejoints par les vélos de route pour un partage convivial de nos VTS (on m'explique : çà veut dire Vivres Tirées du Sac).

lorris_33
lorris_34

Quelqu'un s'écrie : " il me faut un café ". Repartis, les vélos de route par la route et les vététistes le long du canal, nous nous retrouvons tous à peine 5 minutes plus tard à COUDROY pour un café vraiment pas cher : 1EUR.

lorris_35

L'après-midi commence vraiment. D'abord nous admirons les magnifiques couleurs rouge, rouille, jaune ... à l'Ecluse de la Vallée. Des oies y défendent avec ardeur leur territoire. Puis je suis un peu trop téméraire, je passe partout et mon pneu avant croise une magnifique épine. Je n'ai jamais démonté une roue avec un frein à disque : je suis hésitant dans ma manoeuvre. Mes compères s'en amusent d'abord, puis la solidarité prend vite le dessus. A CHAILLY EN GÂTINAIS nous rebroussons chemin de l'autre côté du canal, celui où le terrain est lourd et où l'herbe bien grasse nous ralentit malgré nos efforts. Nous sommes en nage.

lorris_36

Nous arrivons au gîte à 16h pile comme prévu avec 33 km au compteur.

Thomas RICHERT

Dimanche 30 octobre

Groupe vélo de route

Aujourd'hui la tendance est inversée, les rouleurs sont les plus nombreux 2 tandems 9 vélos

L'itinéraire prévu par Henri semble trop court il sera revu à la hausse !!!

Nous partons donc sur un circuit très touristique, emprunterons des chemins non goudronnés en forêt, et ferons nos courses à GIEN, pique-nique prévu à St Firmin sur Loire en bordure du canal de BRIARE, nous le longerons ensuite afin que Brigitte et MOI pointions BRIARE,

Après avoir gravi la seule difficulté du WE, alterner les petites routes, et des chemins ou des pistes de plus ou moins bonne qualité, nous empruntons la piste qui longe la LOIRE pendant quelques kilomètres avant d'arriver au château de SULLY et surtout au pont qui pourra nous ramener sur LORRIS, et ce après 113 Kilomètres parcourus.

Nous reviendrons à SULLY le soir pour dîner au restaurant devant le château.

Edwige Briand

Groupe VTT

A 9 heures tout le monde n'est pas prêt pour quitter le gîte : on ne citera pas de noms. Et ce n'est pas le chien qui était bien à l'heure quant à lui. Il fait froid mais tellement beau.

Nous sommes toujours les 5 mêmes vététistes et nous nous dirigeons plein sud à travers la forêt jusqu'à l'Etang de COURCAMBON, puis jusqu'à OUZOUER s/LOIRE. Là chacun s'affaire à constituer le pique-nique, y compris l'apéritif (olives et Pinot blanc) et le dessert (solognote à l'armagnac). Certains oseront s'aventurer dans la nourriture asiatique.

lorris_37

Puis nous voilà repartis pour rejoindre la partie sud de l'Etang du RAVOIR où Gérard se souvient d'une table idéalement placée pour pique-niquer. La table en question ayant disparue, nous nous allongeons sur un douillet lit d'herbe et de feuilles.

lorris_38

Le repos du guerrier passé, nous longeons l'Etang du RAVOIR par l'est et le traversons sur un bandeau de sable visiblement récemment constitué et inconnu de Gérard. Nous atteignons le carrefour de la résistance avec son séquoia imposant, son cimetière et ses vestiges de maisons laissées en l'état depuis 1944 pour la Mémoire. C'est de cet endroit que part le " sentier des sources " qui porte bien son nom car tout d'abord il s'agit bien d'un sentier que nous emprunterons et enfin nous y croiserons de nombreuses sources : fontaine Saint Hubert, fontaine aux Biches, fontaine la Reine, fontaine le Roi, fontaine de l'Abbaye.

lorris_39

Dans son prolongement se trouve l'Etang du Haut où nous découvrons des champignons aux formes et couleurs bien particulières. Le dernier étang d'aujourd'hui s'appelle l'Etang du Gué L'Evêque. Nous admirons les nuages qui se reflètent dans l'eau tel un miroir.

lorris_40

Nous avons parcouru 59 km à 15,7 km/h de moyenne. Ceci sans compter les nombreux arrêts qui nous ont mis plein d'images dans la tête.

Thomas RICHERT

Lundi 31 octobre

Groupe Marche

Durant ce séjour de 4 jours, nous pouvons à loisir panacher nos activités entre marche, vélo et VTT. Nous sommes suffisamment nombreux (24) pour qu'un groupe de participants à chaque activité se constitue. Aussi, je vous parlerai de la marche du lundi 31 octobre.

lorris_23

Pour les marcheurs seulement, nous devons faire une petite avance voiture de 8 km jusqu'aux écluses de Grignon. Nous trouvons facilement à nous garer face à un lac dans ce joli village de Grignon. Le temps est ensoleillé bien qu'un peu frais. Nous sommes 14 marcheurs  et c'est parti pour 12 km ce matin.

lorris_22
lorris_24

Nous passons une écluse et longeons la rigole de Courpalet en suivant le balisage blanc et rouge du GR3. Plusieurs couples de cygnes avec leur petit nous regardent passer. Le soleil illumine les couleurs jaune et ocre des feuillages d'automne.

lorris_28
lorris_26

Parfois la rigole est couverte de lentilles vertes et l'on pourrait se tromper de chemin si l'on n'y prenait pas garde.  Nous suivons de belles allées forestières, traversons un petit pont de bois, longeons à nouveau la rigole. Tiens, voici des coulemelles ; nous ne pouvons résister au plaisir de les ramasser, elles viendront compléter celles que René a déjà cuisinées. C'est vraiment un paysage très particulier à la région, serein et calme.

lorris_25

Mais, le long des rigoles, nous marchons dans l'herbe et très vite nous avons les pieds bien humides. Cela n'est rien, l'heure avançant, le soleil commence à chauffer un peu. Nous ne sommes plus très loin de notre lieu de rendez-vous pour déjeuner à l'Etang des Bois et voici le groupe des vététistes qui nous croise.

lorris_27
lorris_29

Gérard à réservé le restaurant de l'Etang des Bois rien que pour nous. Après quelques apéritifs ou boissons désaltérantes, on se retrouve tous ensemble autour d'une grande tablée et c'est avec appétit que nous nous mettons à table.

L'après-midi, le groupe des marcheurs va se scinder en deux : ceux qui continuent le parcours prévu soit environ 13 km et ceux qui rejoignent directement les voitures après environ 5 km. Nous sommes 6 à prendre cette dernière option. Au village de Vieilles-Maisons sur Joudry, nous perdons la trace de notre rigole et nous égarons au milieu des champs. Après renseignements pris, nous reprenons la bonne direction et rejoignons Grignon et nos voitures.

De retour au gîte, nous serons vite rejoints par le reste de la troupe. Ce soir nous dînons au gîte : au menu omelette de 52 oeufs aux champignons ramassés par nos soins : chanterelles et coulemelles.

Catherine Laoué

Groupe vélo de route

1 tandem et 5 vélos

Direction St BENOIT : pointage oblige avec pour certains un petit détour par GERMIGNY

Nous devons tous nous retrouver à l'étang des bois pour déjeuner au restaurant près de la plage, le soleil est au rendez- vous. Nous y resterons 2h30.

Ensuite les marcheurs se divisent en 2 groupes, et les vélos repartent pour une ballade improvisée.

Edwige Briand

Groupe VTT

Le groupe des 5 VTT (Claudine, Gérard, Didier, Thomas et moi) prend le départ vers 9h du matin par une température d'environ 5°C après une brume matinale annonciatrice d'une belle journée ensoleillée.

En sortie de Lorris nous empruntons un parcours sur une ancienne ligne SNCF désaffectée. Gérard se détache rapidement du groupe pour se poster derrière un feu de broussaille, pour nous flasher mais certainement aussi pour se réchauffer.

lorris_41
lorris_42

Après un long parcours un peu glissant le long d'un ru bordé d'un curage récent nous rejoignons le canal d'Orléans au niveau des écluses de Grignon. Nous y faisons une pose pour chercher un couteau " introuvable " oublié par Claudine l'avant veille lors du pique-nique commun avec le groupe vélo route. Cette pose est mise à profit pour décrotter les VTT en enlevant la boue accumulée du matin et de la veille. Nous reprenons notre chemin en longeant le canal jusqu'au point de partage des eaux séparant les versants de la Loire et de la Seine : le bief de partage culmine à une altitude de 124 mètres.

lorris_43

Nous profitons de cette pose pour apprivoiser dans nos boites à photos quelques canards et cygnes.

lorris_44
lorris_45

Nous repartons de toutes jambes pour rejoindre l'étang des Bois, lieu de rendez-vous du midi. A l'entrée du domaine de la forêt d'Orléans nous nous engageons avec prudence sur une route forestière où un panneau indique une rencontre possible de gros gibier : des chasseurs guettent au coin d'un bois. Puis nous longeons à nouveau un ru par un chemin recouvert d'herbe très appréciée par Didier ! Nous croisons le groupe des marcheurs qui est encore à quelques km d'un repas très attendu.

lorris_46

Vers 12h30, les 3 groupes (marcheur, vélo route et VTT) sont réunis pour le déjeuner en bordure de l'Etang des Bois au restaurant LE POREUX ouvert spécialement pour nous.

lorris_47

L'après midi nous repartons vers un parcours modifié pour prendre un GR bien agréable avec des passages chaotiques sur des racines d'arbres et des passages plus en douceur en traversant la haute bruyère. Puis nous terminons notre circuit par des chemins plus classiques en ramassant quelques coulemelles pour compléter la cueillette des marcheurs. Nous sommes de retour au gîte vers 17h30 après avoir parcouru environ 50km par une très belle journée.

lorris_48
lorris_49

La brouillade aux champignons préparée par René pour le diner au gîte est excellente.

Robert CHEDEVERGNE

Mardi 1er novembre

Groupe VTT

lorris_01L'APPROCHE

C'est notre 4e jour de VTT, mais aujourd'hui nous ne partons pas à vélo du gîte. Il nous faut charger les VTT dans ou sur nos voitures pour rejoindre SAINT-BENOIT.

Sur la route vers SAINT-BENOIT les premières gouttes de pluie caressent le pare-brise ; ce n'est pas bon signe côté météo après 3 jours de soleil si agréables.

lorris_02

SAINT-BENOIT s/LOIRE

Arrivés à SAINT-BENOIT il faut décharger les VTT. Marcheurs et vététistes s'affairent au mini-market et chez le boulanger pour constituer le pique-nique du midi. Chez le boulanger Didier en profite pour faire tamponner son carton BPF, tampon où n'apparaît malheureusement pas le nom de la ville.

lorris_03 Début de la boucle de ce jour. C'est enfin le départ des compères à destination des rives de la Loire vers CHÂTEAUNEUF : Gérard, Didier, Robert et moi-même. Oui nous avons perdu Claudine aujourd'hui qui est rentrée hier sur CHATOU avec sa tendre moitié dont les tendons font de la résistance.

A peine quelques tours de roues et voilà que j'entends Didier s'écrier : "Thomas a crevé". Dire que je ne m'en étais même pas aperçu. Comme j'avais déjà crevé 3 jours plus tôt et que je n'avais pas réparé ma chambre à air, aaah ces débutants, mon sauveur Robert sort sa boîte de rustines sous les gouttes de pluie qui s'intensifient.
Encore une épine, la copine de celle d'il y a 3 jours.

lorris_04
lorris_05
lorris_06
Gérard a mis sur son casque sa protection GORE-TEX* contre la pluie, malin cet accessoire, et nous voilà partis le long de la Loire. Là il nous montre l'ampleur des crues de la Loire.
lorris_07
Un peu plus loin nous faisons une photo devant le panneau de SAINT-BENOIT comme justificatif pour le BPF puisque le tampon de la boulangerie ne porte pas le nom de la ville. Nous verrons plus tard que cette photo justificative ne sera finalement pas utile.

CHÂTEAUNEUF s/LOIRE

Après avoir croisé les marcheurs, nous parcourons quelques chemins à travers champs. Puis le long de la Loire des chemins plus ou moins boueux voire de l'herbe " ralentisseuse " nous mènent jusqu'à CHÂTEAUNEUF où nous nous abritons sous le pont suspendu car la pluie a décidé de s'inviter aujourd'hui pour de bon. La précision des distances au mètre près, mentionnées sur une plaque flanquée sur un pilier, nous fait bien sourire.

lorris_08
lorris_09

lorris_10 Repartis sur nos montures nous découvrons ce qu'il reste du château, passons devant le musée de la marine, l'orangerie. En centre ville nous croisons la Halle Saint Pierre avec son inscription " Cnie Gle des Remorqueurs " où l'on stockait les bateaux au temps prospère des activités marchandes sur la Loire.
Nous visitons l'église Saint Martial à la nef aux voûtes en bois.

Gérard veut nous faire pique-niquer sous la Nouvelle Halle, mais n'y ayant trouvé aucun banc et la pluie nous offrant une petite trêve, nous décidons de nous installer sur un banc en bord de Loire.
Sur le trajet nous perdons Didier. Et pour cause, lui aussi vient de crever.

Nous décidons de prendre l'apéritif et de nous restaurer avant les grandes manoeuvres de chambre à air.

lorris_11
lorris_12
lorris_13

L'heure du café a sonné et ce n'est qu'à notre 3e tentative qu'on entend cette phrase tant attendue : "oui, la machine à café est encore en route". C'est au café "AUX COPAINS D'ABORD" que nous apprécions 2 tournées consécutives, ce qui ne perturbera nullement la sieste de Didier.

GERMIGNY-DES-PRES

Robert cherche une solution pour éviter d'avoir les cheveux trempés. Le sac plastique vidé de son pique-nique, vérifié propre et plié sous le casque, fera l'affaire. Nous longeons la Loire en sens inverse puis filons à travers les champs de maïs récemment récolté vers GERMIGNY.
Son oratoire carolingien est construit entre 803 et 806 par Théodulf d'Orléans selon un plan centré en croix grecque. L'église dispose également d'une nef aux voûtes en bois et contient la seule mosaïque byzantine de France qui représente deux anges qui entourent l'Arche d'alliance.

lorris_16

SAINT-BENOIT s/LOIRE

Nous reprenons la route, enfin surtout des chemins de traverse qui fixent quelques bottes de terre en souvenir sur nos VTT.
Chemin faisant, Robert se fait prendre comme un lièvre, au sens propre du terme. Sa pédale et son pied se sont engouffrés dans un piège à collet

lorris_19.
lorris_20

Après avoir délivré Robert nous fonçons droit vers l'office de tourisme de SAINT-BENOIT qui est encore ouvert un 1er novembre à 16h à notre grande surprise. Didier, Robert et moi-même y faisons tamponner notre BPF et BCN. Avec Robert c'est notre premier tampon BPF et BCN : nous sommes fiers ! Je demande à l'employée si elle vend de la brique solognotte que je souhaite rapporter au employés de mon service : oui j'ai l'habitude de toujours leur rapporter un souvenir local à déguster. Mais Gérard me fait comprendre que la brique solognotte à l'armagnac que j'avais eu le plaisir de goûter n'est vendue que dans une seule pâtisserie à OUZOUER s/LOIRE. Je me replis sur des pralines de MONTARGIS.

Nous continuons vers la basilique romane, monument construit à partir de 1067. Nous nous rendons dans la crypte qui abrite les reliques de Saint Benoit.

lorris_21

Nous avons parcouru ce jour 33 km, 90m de dénivelé, à 14,6 km/h de moyenne.

Après un échange de fichiers de cartes SD sur le PC de Didier, nos photos sont partagées et nos routes se séparent. Le WE est bel et bien terminé. A bientôt pour de nouvelles aventures.

Thomas RICHERT


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"