Accueil Organisations Programmes Souvenirs Annonces Pratique
  Compte-rendus Albums Archives Médaillés
        À imprimer


Pédi-fourchette jeudi 11 février 2019

19 km

 

par Annick, avec des photos d'Éric
https://www.abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/2019-02_pedifourchette.html

TombeLe rendez-vous est au cimetière d’Auvers sur Oise où sont enterrés Vincent et Théo Van Gogh.

La température est fraîche et certains ont eu un peu de brouillard sur la route qui les acheminait au point de rendez-vous. Rendez-vous où, avec le café, sont servis un cake pomme-noix et un cake aux marrons confectionnés par Jacqueline, des nougats chinois apportés par Hoc et des chouquettes par Eric : nous n’en sommes pas encore à l’abondance des petits-déjeuners servis au Pied de Cochon mais nous n’en sommes pas loin….

Mais notre but c’est la randonnée et le signal de départ est donné aux 16 Abeilles après avoir rangé la table. Nous nous apercevons qu’un sac à dos reste par terre : c’est peut-être celui de Kiki mais non car celui de Kiki est resté dans la voiture. Après quelques minutes, les sacs prennent place dans le dos de leur ‘maitres’ et nous partons, Roger, à vélo, nous rejoindra au restaurant.

Nous longeons la partie la moins accueillante de la journée où chiens gueulards et ateliers semblants abandonnés n’inspirent pas à la flânerie. Notre chemin longe Les Belles Vues, les Grandes Vignes et avant Le Chemin Vert il nous faut tourner à gauche ce qu’oublient de faire la tête du peloton qui pourtant a le tracé du parcours à la main, ( entre-nous, ne le répétez pas, mais c’est le grand plaisir des organisateurs : laisser filer les premiers et tourner sur le parcours sans les prévenir : on ne s’en lasse pas !!!!!)

Ensuite, petit regroupement ce qui nous permet, vulgairement parlant, ‘d’enlever une couche’, car il fait beau.

Nous rentrons dans Valmondois où nous allons faire une grande boucle. Elle nous mène devant une ancienne porte de la ville adossée à un château et nous offre la vue sur le moulin à farine mu par les eaux du Sausseron. Un arrêt devant ‘ Le Trianon ‘, joli petit castelet, permet aux femmes de satisfaire des besoins naturels et aux poneys et ânes, confinés dans l’enclos, de venir chercher quelques caresses.

Le pelotonJacqueline et Robert font une petite coupe par la rue Dorée et nous continuons après un arrêt devant le jardin des abeilles où les ruches et le portail sur lequel notre emblème est représenté incitent les photographes du groupe à prendre quelques clichés et je pense que Claudine a du en recevoir pour agrémenter sa collection.

12h30, arrivée ‘Au Café des Filles’ : adresse sympathique, cuisine soignée, service efficace, normal se sont des filles !!!! Nous y retrouvons Roger, Jean et Michèle venus en voiture, et Michel, Guy et Rayjane venus à vélos. Nous ne verrons ces derniers que le temps du déjeuner, déjeuner que 21 abeilles partagent.

Tenue légère pour l’après-midi car le thermomètre affiche 17° et nous commençons par une côte après qu’un jardinier nous ait expliqué les plantations de crocus, perce-neige et primevères fait dans un bout de terrain qu’il a acheté pour donner au quartier un coin fleuri et échapper ainsi à une construction.

Notre fin de parcours traverse Le Bois du Roi où nous avons la chance de voir 3 chevreuils, non 6 chevreuils car, comme dit très justement Christine, ils ont fait demi-tour, donc on en a vu 3 dans un sens et 3 dans l’autre sens.

Nous arrivons à 17h15. Jacqueline et Robert qui ont un peu coupé, ont eu la patience de nous attendre. La table est dressée et les boissons rafraîchissantes servies. Roger, un peu cabotin, en profite pour arriver et nous lui réservons un accueil digne d’un champion : nous l’aidons à descendre de vélo, nous lui servons une bière bien fraîche et les filles, après avoir écouté le récit de son épopée auversoise, lui font la bise : il ne manque qu’Antenne 2 pour se croire à une arrivée d’étape du tour de France….

Cette très belle journée conclut agréablement notre saison des ‘pédi-fourchette’.

Nous vous donnons rendez-vous le 21 mars prochain pour la première ‘ vélo-fourchette’ printanière.

Annick

"Le Cyclotourisme, un art de vivre"