AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
    À imprimer (PDF)

Marche parc de Sceaux et exposition de vélos

7 février 2015

par Gérard Grèze
http://abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/2015_marche_parc_sceaux.html

logo_expositionEn 2014, le musée du Domaine départemental de Sceaux a fêté le 50e anniversaire de l'exceptionnel legs de Robert Grandseigne (1885-1961), pionner de l'aviation, composé d'une vingtaine de véhicules et cycles anciens. À cette occasion, une présentation de cette prestigieuse collection a été faite dans les Ecuries du domaine de Sceaux et il a été ajouté la collection d'Emmanuel Déhan avec des machines plus modernes.

Notez que 2014 marquait aussi le 50ème anniversaire des Hauts de Seine.

Tout le monde est à l'heure et le soleil est aussi au rendez-vous. Nous allons d'abord faire une marche promenade dans le parc et les jardins avant de visiter le château et l'exposition de vélos.

Il fait froid mais c'est un plaisir de marcher dans le parc à la découverte des statues et des bassins. Après avoir longé le grand canal nous allons voir le bassin de l'octogone où l'on peut voir des statues d'inspiration antique. Le bassin est gelé et il est précisé qu'il est interdit de marcher sur la glace.

parc_sceaux_01
parc_sceaux_02

Les cascades ne coulent pas, pas plus que les mascarons de Rodin ne crachent de l'eau.

À l'approche du château nous découvrons les jardins rénovés suivant les plans de Le Notre. Le château de l'époque de Colbert et Le Nôtre a été rasé après la révolution et l'actuel château date du XIXème siècle.

parc_sceaux_03
parc_sceaux_04

L'exposition de vélos et le château n'étant plus ouverts le matin, nous poursuivons la marche vers l'allée des cèdres et le pavillon de Hanovre. Nous observerons un moment de recueillement au mémorial à la déportation des juifs des Hauts-de-Seine.

parc_sceaux_05
Pavillon de Hanovre
parc_sceaux_06
Mémorial à la déportation des juifs des Hauts-de-Seine

parc_sceaux_07
parc_sceaux_08

La visite du parc nous mène ensuite au petit château puis au pavillon de l'aurore.

Il est alors temps d'aller au restaurant. Encore une fois le déjeuner se prolonge et nous arriverons au château et à l'exposition une heure plus tard que prévu.

Nous visitons d'abord le château consacré à l'histoire de l'Ile-de-France, plus particulièrement aux XVIIIème et XIXème siècles.

parc_sceaux_09
Des fenêtres du château nous avons une très belle vue sur le parc et sur les jardins de Le Nôtre.

L'exposition réunit quelques machines remarquables, anciennes ou plus modernes.

La présentation de l'exposition annonçait : Deux pièces majeures, tout à fait uniques au monde, témoignant des prémices de la motorisation : la première motocyclette de l'histoire ou "vélocipède à vapeur" fabriqué par Louis-Guillaume Perreaux, en 1870, et le tricycle avec chaudière à vapeur, sans doute l'un des premiers essais d'automobile daté de 1883, de Charles Trépardoux et Georges Bouton, qui s'associeront plus tard avec Albert de Dion.

parc_sceaux_10
Tricycle à vapeur de 1883, de Charles Trépardoux et Georges Bouton
parc_sceaux_11
parc_sceaux_12

Il y a bien sûr une draisienne, un vélocipède de Michaux et des grands bi.

On remarque aussi une machine de très grande taille, une sextuplette de 1898, utilisée pour entrainer les coureurs de fond dont un exemple de vélo est placé derrière la sextuplette.

parc_sceaux_13

Dans les machines modernes on trouve une pièce exceptionnelle avec le vélo de contre la montre de Chris Boardman. Vélo futuriste en fibre de carbone qui n'est pas vraiment récent mais semble encore particulièrement d'avant-garde.

parc_sceaux_14

Après la visite, tout le monde préfère rentrer directement avec le RER. Il est un peu tard pour aller vers le parc de la vallée aux loups qui mériterait une sortie consacrée au parc et à la maison de Chateaubriand. Voilà donc une idée pour l'hiver prochain.

Gérard Grèze


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"