AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
Album photos  À imprimer (HTML)À imprimer (PDF)

Titre

du 21 au 28 mars

par Pascal Brun
http://abeille-cyclotourisme.chez.tiscali.fr/souvenirs/2009_semaine_vvt_maroc.html

Que dire de cette semaine de VTT au Maroc ? On peut déjà dire que le nom du séjour " les délires volcanique du Siroua " portait décidément bien son nom. Comme quoi ça tient à pas grand-chose le choix du lieu de l'organisation.

maroc_01Pendant une semaine notre guide Ali s'est employé à nous faire découvrir cette région volcanique en mettant à contribution notre entrainement et notre technique. Chaque journée nous a amené son lot de surprises, Ali ayant su monter graduellement le niveau spectaculaire et technique du voyage.

maroc_02Des paysages à couper le souffle à moins que ce ne soit l'altitude, car nos abeilles n'ayant décidément peur de rien sont restées durant 6 jours au dessus de 2000 m d'altitude, gravissant 13 cols à plus de 2000 m pour la plus grande joie des chasseurs de cols avec même une petite pointe à 2600 m. Bien sur il y a eu de magnifiques chemins et des bivouacs dans des endroits magnifiques alternant pâturages isolés et villages berbères, des montées mémorables et des descentes vertigineuses.

maroc_03Il y a eu aussi des curiosités géologiques avec les "champignons" en roche, la traversée des villages pastoraux complètements déserts avec en point d'orgue, un chaos de rocher dans une vallée face au massif du Siroua ou comment avoir l'impression de manger dans un parc public à 2400 m d'altitude au milieu des fleurs et des rochers gigantesques.

Apres l'agitation des souks de Marrakech, les abeilles ont pu faire connaissance avec les pistes roulantes marocaines puis les pistes un peu moins roulantes en allant jusqu'au single track, sorte de chemins le plus souvent employés par les ânes, les chèvres,  les bergers et plus rarement par les VTTistes  et parfois même les no track soit en bon français du hors piste qui permettrons aux abeilles d'améliorer spectaculairement leur dextérité. Chaque Abeille au cours de ce voyage a nettement assimilé les rudiments techniques lors des difficultés grandissantes rencontrées.

maroc_cr_04

N'oublions pas la flore locale qui alterne entre les magnifiques jardins visités à Marrakech, les coussinets de la haute montagne, sorte de plante rase ressemblant un peu à un oursin terrestre assurément responsable du grand nombre de crevaison que certains auront à déplorer et pour finir les vallées luxuriantes peuplées de figuier, d'amandier, de noyer pour le régal des yeux.

Coté logistique, notre équipe de deux chauffeurs et d'un cuisinier faisait tout son possible pour agrémenter le séjour en nous pourvoyant en arachide, dates et praline pour la route en préparant tous les midi une montagne de crudité agrémentée de thé à la menthe, le soir étant réservé au plat chaud alternant omelette, tagine, coucous, beignet, pate, riz, qui faisait le régal de tous, les plats repartant systématiquement vides...

maroc_05Heureusement que la nourriture n'a pas manqué parce que dans la journée on ne peut pas dire que les abeilles roulaient à l'économie...

maroc_cr_06La météo n'était pas en reste. Tout comme pour les paysages, nous avons eu droit à une variété de température partant du nettement froid durant la nuit à carrément chaud l'après midi avec un ciel pourtant toujours dégagé si ce n'est le dernier jour qui fut pour le coup très humide nous rappelant que la météo en montagne reste toujours imprévisible. La couleur des abeilles, passant progressivement de blanc à rouge puis brun à mesure que les jours passaient, témoigne de l'ensoleillement quotidien. Il faut cependant noter que certains sont arrivés déjà rouges et que d'autres n'auront pas eu le temps d'arriver au brun...

Nous pourrons retenir également de ce voyage, qu'un VTT c'est vachement solide, car malgré les mauvais traitements quotidiens, nos montures se montrèrent d'une fiabilité exemplaire mise à part une magnifique tige de selle en carbone, de nombreuses crevaisons, 3 ruptures de chaines et 2 pneus fendus. Même pas un rayon cassé et pourtant... Haaa ! Cette petite angoisse quotidienne au réveil : Alors crevé ou non ce matin ? De qui on va bien pouvoir se moquer...

Cette semaine a aussi été l'occasion pour Vincent, Roger et Frédéric de participer à leur premier séjour Abeille et de pouvoir constater la bonne humeur permanente du groupe qui a évidement contribué à la réussite de cette semaine. Espérons  que nous aurons réussi à leur transmettre le virus...

Et voilà, site exceptionnel, difficultés mesurées, météo clémente, nourriture saine, ambiance amicale, tout a permis de faire de cette semaine un très bon souvenir pour, j'espère, tout le monde.

Merci à tous les participants de ne pas trop nous en vouloir, à Olivier et moi-même,  pour tous les sévices reçus au cours de ce voyage. J'espère que vous serez nombreux pour la projection du diaporama qui pourra vous montrer le décor exceptionnel de la semaine.

maroc_cr_07

Pascal Brun


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"