AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
Les photos 

Vélo marchette en forêt de Saint Gobain

25 et 26 octobre 2003

Randonnée cyclo de 85 km : "entre le canal de l'Oise et la forêt de Saint Gobain."
Marche d'environ 17 km : "entre Abbayes et forêts."
Notre infatigable organisateur Olivier assure la transition entre la saison de vélo et les marches hivernales.

Dès vendredi après midi, 20 abeilles prennent possession de leur chambre accueillante à l'hôtel du Rond Point d'Orléans, niché dans la basse forêt de Couçy.

Samedi, journée "vélo":

Au petit matin du samedi, les 10 autres abeilles arrivent dans un brouillard automnal et une température négative.
Le vélo de Jean Pierre est décoré par des stalactites du plus bel effet... Noël approche !
coucy_le_chateauTrois tandems, (dont 2 crevés mais réparés la veille) ainsi que 15 vélos, s'engagent dans la forêt vers Couçy le Château (BPF de l'Aisne). Le brouillard s'estompe, quelques rayons de soleil dorent le feuillage.
Nous franchissons le canal de l'Oise à l'Aisne. Au loin se devine la ville de Laon située sur une butte allongée "la Montagne couronnée", culminant à 181 m d'altitude.
Une sérieuse montée nous dirige vers le centre, place de l'Hôtel de Ville, où d'agressifs pavés nous tassent l'estomac... Catherine et René préfèrent le confort du "Poma 2000" (mini métro aérien ou funiculaire) reliant la ville basse à la ville haute. Comble de bonheur, les bicyclettes font partie de l'ascension et, René appréciant ce mode de locomotion, n'a pas hésité à refaire le trajet une seconde fois pour récupérer ses gants.
Les abeilles "motorisées" nous ont dégotté dans le sous sol (style Saint Germain des Prés) du café du Commerce, un endroit confortable pour pique-niquer.
pique-nique V.T.S. sortis, les boissons sont commandées à une gentille serveuse énergique. Annie, (aidée par Marion et Bastien) a un penchant pour les profiteroles maison.
Laon après Couçy est le deuxième B.P.F. de Cheyenne en tandem avec Papy. Elle lui pose cette question : "Les abeilles vont elles durer encore longtemps ?" Oui répond Guy, à condition que la relève soit assurée. Réponse de Cheyenne : "et bien je m'en occuperai". La valeur n'attend pas le nombre des années...
Au cœur de la Cité Médiévale se dresse la Cathédrale Notre Dame, chef d'œuvre gothique des années 1160/1230. La visite s'impose avant de repartir.
Changement de monture pour Bernadette : Elle prend la relève de Cheyenne et pour la première fois goûte avec plaisir au tandem avec Guy, moniteur expérimenté.
C'est bientôt la Saint Hubert, beaucoup de chasseurs, de cavaliers en tenue avec cor de chasse, contribuent au décor de la magnifique forêt de Saint Gobain.
Passage à l'Abbaye de Premontré devenue hôpital et centre de rééducation.
Direction Sept Vaux, Barisis par de jolies petites routes quelque peu "collineuses..."
Retour à l'hôtel pour la majorité, sauf pour un tandem et trois vélos égarés dès la sortie de Laon. La Présidente en exercice avait peut être des consignes à transmettre, hors peloton, au futur Président ?
Le dîner est commandé à l'Auberge de Bernagousse à Barisis au Bois, à 3 km de l'hôtel. Bon menu, mais dans l'attente du dessert très long à venir, Christian s'adonne à la dégustation du vin : "Il est des nôtres, il a bu son verre comme les autres !"
Après : Dodo avec une heure supplémentaire de sommeil grâce au passage à l'horaire d'hiver.

Dimanche, journée "marchette" :

Depuis notre balcon, nous voyons tomber la pluie. Les plus optimistes pensent qu'il s'agit d'une abondante rosée ! Température : 5 °. Michel n'étant pas là, nous n'auront pas de neige...
Le temps de prendre le petit déjeuner et de garer les voitures "au parking de l'Ermitage" en forêt de Saint Gobain, la pluie cesse. Quelle organisation !!!
Pascal au volant, Christian copilote, Claudine et Françoise passagères papotant tissus, cela donne une légère erreur de parcours pour rejoindre le lieu du départ.
marchePar une habile répartition des autos, les "V.T.S." sont livrés à Fourdrain, village choisi pour le pique-nique. Nul besoin d'abri, le soleil fait de timides apparitions.
A l'entrée du chemin de la réconciliation, une petite placette moquettée de pavés sera notre lieu de ripaille.
Apéritif offert par les Jamilloux.
Chacun sort ses victuailles et boissons mais le pain (par manque de synchronisation dans les courses), sera rationné pour Catherine.
Café également préparé par Annie et Olivier.
Bien restaurés, nous prenons le chemin de la réconciliation vers la forêt.
Courte halte au cimetière où sont inhumés 1909 soldats Allemands, victimes de la guerre 14 - 18.
Parcours très agréable et vallonné dans cette forêt de 6000 hectares.
Près des lieux dits "la taille madame" et "le gros cul", de curieux champignons (non répertoriés par notre éminent mycologue Marcel Daniel), servaient de buses d'aération à d'anciennes champignonnières.
Fin de randonnée, coupe acrobatique du marécage par un semblant de pont en rondins de bouleaux très glissants.

manoirRetour au parking des Roches de l'Ermitage.

Séparation, gros bisous, bon retour aux cyclo-marcheurs abeilles très contents de cette vélo-marchette.

Week end très réussi, magnifique forêt où sont dissimulés Abbayes et prieurés. Météo favorable, bonne ambiance traditionnelle.

Un grand merci à Olivier pour ce remarquable choix dans la continuité de ses nombreuses organisations.

Jean Pelchat & Bernadette Gayet

"Le Cyclotourisme, un art de vivre"