AccueilOrganisationsProgrammesSouvenirsAnnoncesPratique
 Compte-rendusAlbumArchivesMédaillés
Photos d'Henri (lien externe)   À imprimer (Acrobat)
Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

PEDICYCLETTE à CONCHES-EN-OUCHE

Samedi 25, dimanche 26 février 2017

Organisation EDWIGE

par Michel
https://abeille-cyclotourisme.fr/souvenirs/2017_pedicyclette.html

Samedi 25, à 8h30, nous nous retrouvons à l’hôtel de Normandie. Certains arrivés la veille, finissent leur petit déjeuner. 9h30, Colette, une bénévole nous attend devant l’office de tourisme, pour nous conter l’histoire de la ville. Celle-ci voit le jour au IIème siècle. Roger de TOSNY, revient d’un pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle avec les reliques de Sainte FOYE, qu’il a volée à Conques, en Aveyron. Le SIEUR de TOSNY, un Tanguy du moyen-âge, décide de quitter le castel familial, pour s’installer à Châtillon, fief sis sur un éperon rocheux. Il y construit un château ainsi qu’une église, et débaptise le lieu, pour lui donner le nom de Conches.

Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

Depuis le château est devenue une ruine et l’église, Sainte Foy, a plusieurs fois été remaniée. La maison Saint-Jacques, terme de notre visite, jadis prévôté seigneuriale et tribunal, est bâtie sur une magnifique cave voutée, prolongée par des cachots, salle de garde, et une glacière, puit profond de plus de 25 m.

Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

10h30, il est temps de s’élancer sur la route de Compostelle, boucle pédestre de 14 km. A mi-parcours Edwige a réservée une table à la ferme du Bourg. Ferme auberge du XIIIème siècle, qui nous servit un excellent coq au vin. 15h00, il faut bien quitter ce confortable établissement, de petits chemins nous conduisent sur LE ROULOIR, petite rivière bordée de moulins abandonnés, et de l’un des plus grand centre équestre de France.

Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

17h00, dernière grimpette, contournons l’éperon rocheux, pour profiter d’une très belle vue sur le val et le ROULOIR. Une très belle journée printanière, où sur certains arbres, les bourgeons ne demandent qu’a s’ouvrir.

Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

PedicycletteDimanche 26, Monique, malgré le gonflage de la veille, s’aperçoit que son pneu arrière est raplapla, repoussant le départ d’un bon quart d’heure. Edwige a prévu un parcours d’une soixantaine de kilomètre, nous sommes encore en février, et n’avons pas trop roulé, pour certain il s’agit d’une franche reprise.

Les sens-interdits nous obligent à contourner le centre-ville, les GARMINS s’affolent avant de retrouver leurs esprits du côté du vieux-conches.

A la Vacherie, sur les conseils de nos GPS, le sentier débouche sur un étrange château, une architecture qui n’a rien à voir avec les chaumières normandes.

C’est un cul-de-sac, la châtelaine n’apprécie pas trop notre présence dans son parc, demi-tour. Direction la vallée de la RISLE, et halte à Beaumont-le-Roger, BCN-BPF. Premier coup de tampon, pour Monique et Christian, qui se lancent dans le grand bain de la « tampon-ite aigue ».

Regroupement des Abeilles au pied de l’église Saint-Nicolas, les uns visitent le monument, les autres se promènent le long de la rivière qui traverse la ville.

Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

LavoirAujourd’hui, nous sommes fâchés avec les sens-interdit qui fleurissent au moindre carrefour. Un coup à droite, un coup à gauche, attention de ne perdre personne, l’heure tourne, et le parcours proposé ne correspond pas bien au tracé open-runner.

Côte inévitable, nous quittons la vallée, et traversons la très belle forêt de Beaumont., le groupe s’étire, et après le regroupement, direction le château de Beaumesnil, que personne ne verra, puisque une erreur de navigation nous propulse sur une petite route bien agréable. Donc pas de regret.

Partie de VTT pour certains, qui voulant éviter le nominal, se retrouvent sur un sentier agricole, à travers champs. 12h45, on se retrouve au restaurant, c’est le coup de feu dans l’établissement, la patronne court dans tous les sens, mais efficace, nous n’attendrons pas trop longtemps l’apéro. 16H00, on essaie de digérer dans la dernière bosse de la journée. Vent dans le dos, la traversée de la forêt de CONCHES ne pose aucun problème. L’hôtel de Normandie, 60 km au compteur, merci Edwige, et félicitations pour ta première organisation. On est prêts à repartir pour un prochain week-end.

Pedicyclette a Conches
Pedicyclette a Conches

Michel


"Le Cyclotourisme, un art de vivre"